Ragoût de Blanc de Poulet à la Tomate et au Vin Rouge

Publié le 6 Février 2017

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés

 

Ragoût de Blanc de Poulet A la Tomate

& au Vin Rouge 

(pour 4 à 5 personnes)

Ingrédients:
4 blancs de poulet

2 gousses d'ail

1 ou 2 piments

250 gr de tomates concassées (en boîte)

Quelques brins de thym et de romarin

2,5 dl de vin rouge ou vin blanc (ici rouge)

1 dl d'eau

Huile d'olive

Sel & poivre

 

80 gr env. par personne de petits conchiglioni (ou autres pâtes)

1 morceau de parmesan

 

Préparation:

Commencer par couper les blancs de poulet en gros morceaux. Ecraser les gousses d'ail en les laissant en chemises.

 

Dans une casserole ou une cocotte verser un trait d'huile d'olive, faire revenir rapidement dedans le poulet en ajoutant l'ail et les herbes, pas besoin de les colorer. Saler et poivrer. Verser alors la tomate, puis le vin rouge et l'eau. Mélanger le tout, couvrir et laisser mijoter à feu doux durant 45 minutes en remuant de temps en temps. Goûter et rectifier l'assaisonnement si besoin.

 

Cuire les pâtes pour l'accompagnement.

 

Servir ce ragoût de poulet avec les pâtes et râper dessus du parmesan.

 

Suggestion:
Vous pouvez servir ce ragoût avec les pâtes de votre choix ou du riz blanc. La même recette pourra être préparée avec un poulet entier coupé en morceaux.


L’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés

Bon Appétit!

Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Volailles, #Pâtes - Riz - Féculents

Repost 0
Commenter cet article

Gian Paolo 06/02/2017 18:05

Voilà, c'est fait Ana ! Pour me remercier, je désirerais tellement que vous élaboriez une recette pour les enfants qui n'aiment pas les légumes....! Je vous fais confiance... et vous souhaite bonne route et bon karma.... Continuer à nous envoûter. Paolo & Christine

Ana Luthi 08/02/2017 06:59

Merci beaucoup Gian Paolo, vous ne pouvez pas savoir à quel point cela m'a fait plaisir, c'est vraiment très généreux de votre part de bien vouloir contribuer ainsi à mon blog. Cela va me motiver j’espère à me remettre un peu aux fourneaux si je le peux et surtout à créer de nouvelles recettes, car ses derniers temps j’avoue les avoir un peu délaissés pour de petits soucis de santé.
Pour avoir eu trois enfants, je sais à quel point il n'est pas simple de faire manger des légumes aux enfants. Comme toutes les mamans, j'ai appris à composer aux fils des jours avec le caractère et les goûts de chacun, à adapter les repas afin d’essayer de les équilibrer un maximum, je ne suis pas nutritionniste. Car oui, déjà très tôt, leurs goûts comme les nôtres diffèrent et ces petits peuvent nous mener la vie difficile quant à savoir ce qui va en définitive rester dans leur assiette ou finir dans leurs petits ventres. Tout d'abord je n'ai jamais forcé l'un deux à manger certains ingrédients, mais par contre, je les ai toujours obligé à goûter de tout avant de dire j’aime ou non telle ou telle chose, je continuais donc à leur servir d’une manière ou d’une autre des légumes en garniture dans leurs assiettes jusqu’à ce qu’ils y goûtent. Ne pas hésiter à incorporer les légumes un peu partout dans nos recettes gourmandes de tous les jours : dans les pâtes, les quiches, les ragoûts, les sauces, les farces, les soupes, etc... Je l’ai toujours fait en leur signalant toujours les légumes composant mes farces ou mes sauces, une petite manière de feinter, mais qui reste un moyen efficace, à défaut de faire toujours apprécier les légumes en tant que tels, cela fait qu’au moins ils en tirent les bénéfices nutritifs.
J’ai tenté de préparer des repas très variés toute la semaine et essayé d'ouvrir leurs horizons culinaires sur le monde, de fait qu’aujourd’hui ils sont ouverts à toutes les découvertes et à toutes les cuisines, en ayant bien sûr comme tout le monde leurs préférences. Il n’y a rien de plus agréable que de les voir en fin de journée lorsqu’ils rentrent, encore aujourd’hui, venir dans la cuisine, soulever les couvercles des casseroles alors que cela mijote y tremper une cuillère pour goûter, en disant : « Maman, qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ».
Ma fille ainée a commencé, à vraiment apprécier les légumes, lorsqu’elle a dû quelques fois manger à la cantine, c’est là où elle s’est rendue compte selon elle, à quelle point la cuisine de maman était bien meilleurs, et que les légumes à la maison ne pouvaient pas être pire que ceux servis à la cantine. Aujourd’hui elle apprécie plus les légumes que le reste, elle ne mange quasiment plus de viande hormis un peu de poulet et du poisson. Mon fils aîné lui mange de tout et depuis toujours, rien ne lui a jamais posé de problème, alors que mon cadet va avoir 17 ans, bien qu’il en mange, résiste encore un peu à la verdure. Il apprécie de plus en plus, par la force des choses puisqu’il est apprenti cuisinier, et qu’il se doit de goûter, préparer et manger de tout. Ce qui est certains ce que nos goûts changent ou évoluent, donc il ne faut pas baisser les bras et demeurer patient, c’est une bonne recette.
Dès que je le peux Gian Paolo, je mettrais une recette aux légumes susceptible de plaire aux enfants, promis, merci encore ;O))
Ana

dome 27/10/2016 19:08

je ne comprends qu on puisse juger une recette non testée ce n est pas sympa pour toutes ces recettes données et pas rendre hommage a anna

Lorecucina 10/02/2015 21:33

Encore une recette alléchante :-)

Marla Ahlgrimm 18/12/2014 05:17

Cooking needs a lot of time to be learned.

Ana Luthi 27/08/2013 12:11


Merci ;O))

scitec nutrition 27/08/2013 09:42


miam miam!! hum il manque ma fourchette