Articles avec #bocaux tag

Publié le 8 Décembre 2016

Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0016

 

Perles de Balsamique et de Citron

(2 petits pots)

Ingrédients:

Pour les perles de balsamique:

1,5 dl de vinaigre balsamique

0,5 dl d'eau

2 gr d'Agar Agar

1,5 dl d'huile (pour friture)

Pour la conservation: 

1 dl env. d'huile d'olive

 

Pour les perles de citron:

1,5 dl de jus de citron 

(soit 1 citron ou 1 citron et demi selon grosseur, maturité, épaisseur)

0,5 dl d'eau

2 gr d'Agar Agar

1 pointe de curcuma

1/2 càc de sucre cristallisé

1,5 dl d'huile (pour friture)

Pour la conservation: 

1 dl env. d'huile de pépin de raisin (huile neutre)

 

Pour les deux procédés vous aurez besoin de:

1 assiette creuse glacée (à mettre au congélateur à l'avance)

1 petite casserole

1 pipette ou 1 seringue

1 thermomètre

1 petite passette ou une petite étamine

1 fouet

 

Préparation:

Pour les deux préparations, commencer par mettre l'assiette dans le congélateur et l'huile pour friture au frigo au moins 30 minutes avant, afin que les deux soient bien froids au moment de leur utilisation. Peser alors chaque ingrédient séparément afin d'avoir tout sous la main.

Préparation de perles de vinaigre balsamique:

Dans une petite casserole, verser le vinaigre balsamique, l'eau, et ajouter l'agar-agar. Bien mélanger le tout au fouet. Puis porter rapidement à ébullition, cela va monter à peu près à 80°, filtrer alors le tout avec la passette. Remettre dans la casserole et sur le feu, contrôler la température avec la sonde du thermomètre, laisser retomber la température, la préparation doit atteindre et rester à 50 °, la maisntenir à ce niveau.

Sortir l'assiette creuse du congélateur, verser l'huile froide dedans.

Avec la pipette aspirer le balsamique, et lâcher délicatement des gouttes sur l'huile froide pour créer ces petites sphères qui vont aussitôt se former. Faites d'abord quelques essais pour contrôler la hauteur de laquelle vous les lâcherez sans qu'elles n'éclatent ou pour choisir leur grosseur, jusqu'à obtenir le bon coup de main.

Une fois les perles bien refroidies dans l'huile, passez le tout délicatement dans la passette, afin de les déposer dans leur pot de conservation. Une fois toutes les perles réalisées, les recouvrir d'huile d'olive et mettre au frais pour leur conservation.

 

Préparation de perles de citron jaune:

Commencer par une fois le citron pressé, le filtrer dans la passette pour en ôter la pulpe.

Dans une petite casserole, verser le jus de citron, l'eau, et ajouter l'agar-agar. Bien mélanger le tout au fouet. Puis porter rapidement à ébullition, filtrer alors le tout avec la passette. Remettre dans la casserole et sur le feu, contrôler la température avec la sonde du thermomètre, laisser retomber la température, la préparation doit atteindre et rester à 50 °, la maisntenir à ce niveau.

Sortir l'assiette creuse du congélateur, verser l'huile froide dedans.

Avec la pipette aspirer le citron, et lâcher délicatement des gouttes sur l'huile froide pour créer ces petites sphères qui vont aussitôt se former. Faites d'abord quelques essais pour contrôler la hauteur de laquelle vous les lâcherez sans qu'elles n'éclatent ou pour choisir leur grosseur, jusqu'à obtenir le bon coup de main.

Une fois les perles bien refroidies dans l'huile, passez le tout délicatement dans la passette, afin de les déposer dans leur pot de conservation. Une fois toutes les perles réalisées, les recouvrir d'huile, ici une huile que j'ai préférée neutre, mettre au frais pour leur conservation.

 

Suggestion:

Vous pouvez utiliser ces perles pour dresser vos décors sur vos assiettes, mais elles parfument réellement certaines recettes en éclatant en bouche lors de la dégustation. Adaptez-les à vos goûts personnels et aux mets que vous souhaitez déguster avec elles. Ici avec ces quantités j'en ai préparé, avec de la patience, un pot de chaque bien hermétique, et les ai conservées ainsi dans de l'huile. Ainsi elles se conservent bien deux semaines sans problèmes. Bien les égoutter avant utilisation. C'est une petite expérience qui est très amusante à faire, notamment avec les enfants, on y découvre le processus de sphérification. Prenez les plus beaux citrons, jaunes ou verts, les plus parfumés et une belle qualité de vinaigre balsamique. On peut ainsi créer des perles ou des billes salées comme sucrées pour des desserts, vinaigrées, aux agrumes, aux fruits rouges tels que framboises, au café, etc… toujours avec un peu d'imagination, c'est à la portée de tous.

Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0002Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0006Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0008Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0012Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0013Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0014Perles de Balsamique et de Citron © Ana Luthi Tous droits réservés 0015

Photo: Recette de Suprême de Filet de Truite au Cresson & Perles au Balsamique et Citron

 

Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Bocaux, #Trucs & Astuces, #Condiments

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2016

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
 
 
Crème d'Ail
Ingrédients:
1 tête d'ail
1 branche de thym
Huile d'olive
 
1 feuille de papier d'aluminium
 

Préparation:
Préchauffer le four à 150°.

Commencer par découper un beau carré de feuille d'aluminium. Placer au centre la tête d'ail entière, avec une branche de thym. Verser dessus Un filet d'huile d'olive. Refermer la feuille en papillote.

Enfourner durant 1 heure à 150°.

Déplier la papillote, éplucher les gousses d'ail confites, les mettre dans un mortier avec le trait d'huile d'olive contenu dans la papillote et les feuille de thym, écraser en purée jusqu'à ce que le mélange devienne bien crémeux.

Suggestion:
On peut utiliser cette crème pour diverses préparations, en y ajoutant un peu de vin blanc, un peu de crème épaisse ou liquide, ou simplement mélangée à du beurre, elle se transforme en jolie sauce pour vos viandes et vos poissons. Elle agrémente parfaitement certaines vinaigrettes ou marinades. Utile et pratique lorsque vous cuisinez un met, une fois prête, elle vous évite la corvée de l'épluchage de l'ail et le fait de devoir le hacher à la minute. D'ailleurs l'ail ainsi confit est beaucoup plus digeste, moins amer, plus doux. Cette crème ou purée se conserve au réfrigérateur quelques temps, dans un pot bien hermétique couvert d'huile d'olive pour éviter l'oxydation, comme comme un pesto. N'hésiter donc pas à préparer en même temps plusieurs têtes d'ail, afin d'en avoir toujours assez en réserve.

 
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
 
Bon Appétit!
Ana  

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 19 Novembre 2016

Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 016

 
Crème de Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel

(pour 2 pots de 140 ml)

Ingrédients:
110 gr de sucre roux
70 gr de sucre glace
18 gr d'eau (2 càs)
210 gr de crème allégée
80 gr de beurre (doux)
3 gr de fleurs de sel
 

Préparation:
Commencer par mettre dans une casserole le sucre roux et le sucre glace, verser l'eau, bien mélanger au fouet pour dissoudre le sucre au maximum.

Allumer le feu et laisser le sirop ce consolider, pas besoin de remuer.

Chauffer un peu la crème pour qu'elle ne soit pas trop froide.

Couper le beurre en dés.

Lorsque ce sirop commence à faire des bulles d'abord grosses puis plus petites, il commence à changer de couleur, bien surveiller le feu, on ne doit surtout pas le brûler. Le caramel arrive donc à bonne consistance: jolie couleur bien ambrée, mais non trop foncée (il donnerait de l'amertume), tout le sucre a bien fondu (pas de cristaux).

Hors du feu, verser alors la crème chaude en plusieurs étape dans le caramel, attention au éclaboussures, c'est assez risqué si on ne prend pas garde, le caramel monte à de très hautes températures. Fouetter, verser encore, puis ajouter la fleur de sel, bien remuer. On obtient alors une belle crème caramel... salée.

Ajouter alors le beurre en dés, remettre sur le feu et remuer jusqu'à ce que le beurre soit totalement incorporé. Porter rapidement à ébullition, remuer encore, puis couper le feu.

Verser le caramel salé dans les pots, les laisser refroidir, puis les couvrir avec un papier film ou avec un couvercle. Mettre au frais.

 

Suggestion:
Servir cette crème ou pâte de caramel salé avec des biscuits, des crêpes, ou dans un dessert, en tartelettes ou autres, son utilisation gourmande peut-être multiple. On peut aussi la retravailler pour la transformer en sauce pour des recettes sucrées comme salées. Vous noterez que pour une fois, les quantités de ma recette sont très précises, j'ai tout pesé au gramme près. La pâte au final était souple, elle avait une belle tenue et une belle couleur de caramel. Je n'ai pas utilisé de beurre salé pour bien contrôler la tenue en sel, j'ai préféré y mettre moi-même de la fleur de sel, ces 3 grammes étant bien suffisant pour deux pots et pour apporter cette pointe de subtilité. A consommer tout de même avec modération...

 

Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 011Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 012Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 015Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 023Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 022Caramel au Beurre Salé à la Fleur de Sel © Ana Luthi Tous droits réservés 026
 

Bon Appétit!

Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Bocaux

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2016

Chanterelles au Vinaigre © Ana Luthi 03

 

Chanterelles au Vinaigre

(pour 1 pot 324 ml)

Ingrédients:
500 gr de chanterelles
1 échalote
3 gousses d'ail
1 bouquet de thym et d'origan
2 dl de vin blanc
2 dl de vinaigre de pommes et miel
Huile d'olive
Sel et poivre
 
Préparation:
Commencer, après les avoir nettoyée, par jeter les chanterelles dans une poêle chaude, elles vont suer et perdre une bonne partie de leur eau. Les égoutter. Débarrasser cette eau.
 
Hacher finement l'échalote, écraser légèrement les gousses d'ail en chemise, les faire revenir deux minutes à feu doux, dans une goutte d'huile d'olive, en y ajoutant une branche de thym et d'origan frais. Jeter alors dedans les chanterelles, saler et poivrer, les faire sauter un instant, afin que tous les parfums se mêlent. Débarrasser la poêle des champignons.
 
Verser le vin blanc et le vinaigre, laisser réduire d'un tiers.
 
Ébouillanter le pot et son couvercle. Le remplir de chanterelles avec les gousses d'ail, ajouter une branche de thym et d'origan.
 
Verser le liquide chaud. Bien refermer le couvercle et retourner le pot. Laisser refroidir.

Suggestion:
Vous pouvez les conserver plus d'un mois au réfrigérateurs une fois le pot ouvert, sinon elles se gardent sans autre durant quelques mois. 
J'ai utilisé un bon vinaigre 100% naturel aux pommes et au miel de ma région, parce que j'adore son goût plein de finesse et que, plus le vinaigre est bon, plus les conserves ou les mets le sont. Mais vous pouvez aussi simplement prendre un vinaigre de vin blanc ou autre. J'ai coupé le vinaigre avec du vin blanc, d'autres le font avec de l'eau, d'autres pas du tout. Ces chanterelles au vinaigre peuvent être servies en apéritif, avec de la charcuterie ou pour le plaisir partagé d'une bonne raclette. Une fois entamée, le couvecle bien fermé, elles se conserveront longtemps dans votre frigo.
 
 
Chanterelles au Vinaigre © Ana Luthi 01_GFChanterelles au Vinaigre © Ana Luthi 02_GF
 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Légumes Frais & Secs - Fruits -Champignons, #Bocaux

Repost 0

Publié le 14 Août 2016

Confiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 021_GF

 

Confiture de Mirabelles

Au Romarin & Au Pineau des Charentes

(pour 1 kg de fruits )

Ingrédients:
1 kg de mirabelles
500 gr de Fruttina Extra (sucre gélifiant à la pectine d'agrumes)
2,5 dl de jus d'orange
1 rasade de Pineau des Charentes
1 belle branche de romarin
 
Préparation:
Commencer par dénoyauter les mirabelles après les avoir bien lavées et égouttées. Les mettre dans une casserole.
 
Ajouter le sucre gélifiant et la branche de romarin.
 
Verser le jus d'orange, mélanger un peu le tout, et commencer la cuisson à feu doux.
 
Laisser mijoter ensuite à petit bouillon. 
 
Mettre dans votre frigo une petite assiette à refroidir.
 
Pendant ce temps, ébouillanter vos pots et couvercle afin de les stériliser et les sécher. A partir du premier bouillonnement, compter alors 25 bonnes minutes en laissant cuire la confiture toujours à petits bouillons en remuant de temps en temps. 
 
Verser alors une bonne rasade de Pineau des Charentes, puis laisser encore mijoter 5 minutesRetirer la branche solide du romarin, les feuilles s'étant avec la chaleur séparées de celles-ci et répandues dans les fruits.
 
Tester alors la consistance pour savoir s'il faut continuer ou non la cuisson, en déposant un peu de confiture sur l'assiette froide mise au frais, si celle-ci se fige bien, c'est que c'est prêt, sinon laisser cuire et réduire encore, jusqu'à la consistance de votre choix. 
 
Verser la confiture bien chaude dans les pots, refermer bien les couvercles, et les laisser refroidir le couvercle en bas. Ne les retourner qu'une fois les pots bien refroidis. Les étiqueter avec une date et les ranger à l'abri de la lumière.
 

Suggestion:
Vous pouvez consommer cette confiture également avec quelques plats salés, délicieuses avec par exemple du canard, de l'agneau ou pour agrémenter certaines sauces ou mises en bouche. Je n'ai pas donné la quantité exacte de pots à remplir, car depuis quelques temps, j'ai tendance à remplir une quantité de pots de différentes tailles, trouvant les plus petits plus pratiques et nous permettant ainsi de ne pas conserver trop longtemps les confitures ouvertes. Donc cela dépendra de votre choix, mais à l'oeil, je dirais qu'avec cette quantité vous pourrez remplir 4 pots de 350 ml environ, en sachant que cela dépendra aussi de la quantité d'eau que contiennent vos fruits et de leur texture, vous pouvez aussi ajouter plus ou moins de jus de fruits, pour des confitures plus gélifiées qu'épaisses. J'ai utilisé ici du sucre gélifiant contenant de la pectine, pour des confitures moins sucrées et plus riche en fruits. 
L'alcool dans les confitures permets aussi une meilleure conservation.

Pour le tour de main complet, visionnez le diaporama, vous y retrouverez toutes les photos de la recette.

 

Confiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 002_GFConfiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 006_GFConfiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 015_GFConfiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 019_GF

 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Confitures, #Bocaux

Repost 0

Publié le 15 Juillet 2016

Confiture de Figues à la Lavande et aux Amandes au Rhum © Ana Luthi Tous droits réservés 031_GF

 

Confiture de Figues à la Lavande

Aux Amandes & au Rhum 

(pour 1 kg de fruits)

Ingrédients:
1 kg de figues fraîches
Quelques petites branches de lavande
30 gr env. d'amandes effilées
800 gr de sucre
1 rasade de rhum
2 dl de jus d'orange
 
Préparation:
Commencer par coupe
r la queue des figues, les couper alors en petits morceaux. Les mettre dans une casserole. 
 
Mettre une petite assiette au frigo.
 
Ajouter le sucre et les branches de lavande, verser le jus d'orange.
 
Lancer alors la cuisson, et ajouter les amandes qu'on aura torréfiées, en les passant une minute à la poêle pour les dorer. Laisser mijoter après la première ébullition à petits bouillonnements, durant environ 30 à 35 minutes en remuant de temps en temps. Verser alors une rasade de rhum dans la confiture. Remuer encore et laisser cuire encore 5 minutes.
 
Pendant ce temps, ébouillanter vos pots et couvercle afin de les stériliser et les sécher. 
 
Tester alors la consistance pour savoir s'il faut continuer ou non la cuisson, en déposant un peu de confiture sur l'assiette froide mise au frais, si celle-ci se fige bien, c'est que c'est prêt, sinon laisser cuire et réduire encore, jusqu'à la consistance de votre choix. 
 
Retirer les branches dures de la lavande, si trop épaisses.
 
Verser la confiture bien chaude dans les pots, refermer bien les couvercles, et les laisser refroidir le couvercle en bas. Ne les retourner qu'une fois les pots bien refroidis. Les étiqueter avec une date et les ranger à l'abri de la lumière.
 

Suggestion:
Vous pouvez consommer cette confiture également avec quelques plats salés, délicieuses avec par exemple du canard, de l'agneau ou pour agrémenter certaines sauces ou mises en bouche. Je n'ai pas donné la quantité exacte de pots à remplir, car depuis quelques temps, j'ai tendance à remplir une quantité de pots de différentes tailles, trouvant les plus petits plus pratiques et nous permettant ainsi de ne pas conserver trop longtemps les confitures ouvertes. Donc cela dépendra de votre choix, mais à l'oeil, je dirais qu'avec cette quantité vous pourrez remplir 4 pots de 350 ml environ, en sachant que cela dépendra aussi de la quantité d'eau que contiennent vos fruits et de leur texture, vous pouvez aussi ajouter plus ou moins de jus de fruits, pour des confitures plus gélifiées qu'épaisses. L'alcool dans les confitures permet aussi une meilleure conservation.

Pour le tour de main complet, visionnez le diaporama, vous y retrouverez toutes les photos de la recette.

 

Confiture de Figues à la Lavande et aux Amandes au Rhum © Ana Luthi Tous droits réservés 004_GFConfiture de Figues à la Lavande et aux Amandes au Rhum © Ana Luthi Tous droits réservés 010_GFConfiture de Figues à la Lavande et aux Amandes au Rhum © Ana Luthi Tous droits réservés 012_GFConfiture de Figues à la Lavande et aux Amandes au Rhum © Ana Luthi Tous droits réservés 017_GFConfiture de Figues à la Lavande et aux Amandes au Rhum © Ana Luthi Tous droits réservés 020_GF

 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Bocaux, #Confitures

Repost 0

Publié le 14 Juillet 2016

Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 13

 

Confiture d'Abricots

(pour 6 pots de 385 ml)

Ingrédients:
1 kg d'abricots et leurs amandes
500 gr de Fruttina Extra Dr. Oetker (sucre gélifiant)
1 bâton de vanille
1 dl de jus d'orange
 
Préparation:
Commencer par bien laver vos fruits. Couper les abricots en deux, retirer leurs noyaux et réserver ceux-ci. Couper alors encore en deux chaque demi-abricot.
 
Mettre dans votre frigo une petite assiette à refroidir.
 
Dans une casserole, mettre les abricots et le sucre gélifiant, couper un bâton de vanille en deux, racler les graines avec la pointe d'un couteau, et ajouter le tout. Verser le jus d'orange.
 
Porter alors à ébullition environ 10 à 15 minutes, et laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que la consistance vous convienne, que le fruit fonde, certains préfèrent retrouver des morceaux, d'autres moins.
 
Pendant que cela cuit, casser deux à trois noyaux d'abricots en deux à l'aide d'un mortier ou un marteau, extraire alors la petite amande qu'ils contiennent. Les blanchir deux minutes à l'eau bouillante, puis les peler. Les hacher grossièrement et les ajouter en cours de cuisson à la confiture.
 
Une fois la confiture cuite, tester alors la consistance pour savoir s'il faut continuer ou non la cuisson, en déposant un peu de confiture sur l'assiette froide mise au frais, si celle-ci se fige bien, c'est que c'est prêt, sinon laisser cuire et réduire encore, jusqu'à la consistance de votre choix. 
 
Ebouillanter vos pots à confiture, les déposer sur un chiffon propre, puis les remplir rapidement avec la confiture bouillante, bien les refermer, et les mettre à l'envers. Laisser ainsi les pots jusqu'à total refroidissement.
 
Suggestion:
Vous pouvez utiliser du sucre cristallisé simple, mais j'ai trouvé (au rayon sucre de mon super marché) ce sucre gélifiant intéressant du fait que le résultat offrait des confitures deux fois moins sucrées. Les amandes contenue dans le noyau des abricots sont délicieuses et offrent un petit croquant sur la tartine que j'adore, mais ne pas en abuser, en trop grande quantité elles peuvent devenir nocives.
 

Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 02Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 06Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 10Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 11Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 11Confiture d'Abricots © Ana Luthi Tous droits réservés 12

Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Bocaux, #Confitures

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2016

Cornichons en Bocal © Ana Luthi Tous droits réservés 006_GF

 

Cornichons en Bocal

Ingrédients:

Cornichons frais du jardin

Vinaigre blanc

Romarin

Ail

Préparation:

Commencer par une fois les cornichons ramassés, les frotter avec un papier ménage afin d'ôter les petites épines qu'ils peuvent avoir sur la peau. Les rincer rapidement.

Faire bouillir le vinaigre que vous allez utiliser, cela évitera un trop d'acidité. Laisser refroidir.

Ebouillanter les bocaux et les couvercles.

Mettre alors dans vos bocaux, une petite branche de romarin, et une ou deux gousses d'ail en chemise. Puis remplir les pots de vos cornichons, verser alors le vinaigre blanc jusqu'à ce qu'il recouvre bien tous les cornichons.

Refermer les bocaux, les garder à l'abri de la lumière, à consommer dès trois ou quatre semaines après

Suggestion:

Vous pouvez utiliser un grand bocal et au fur et à mesure de la cueillette, rajouter les cornichons. Je ne les fais pas dégorger au sel, après avoir essayez les deux méthodes, en les mettant dans le sel, les cornichons sont alors trop mous lors de leurs dégustations, je ne le fais donc pas, à la maison on les aime bien croquants, et ils sont ainsi comme on les aime. Vous pouvez suivant l'acidité de votre vinaigre, le couper avec un peu d'eau bouillie, ou un peu de vin blanc. Utilisez les herbes de votre choix, comme de l'estragon à la place du romarin, remplacer l'ail par de petits oignons. Je ne mets pas de quantité, car cela dépends de votre cueillette et ainsi du nombre de bocaux que vous aurez à préparer.

 
Cornichons en Bocal © Ana Luthi Tous droits réservés 001_GF
Cornichons en Bocal © Ana Luthi Tous droits réservés 002_GF
Cornichons en Bocal © Ana Luthi Tous droits réservés 005_GF
 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 14 Juin 2016

Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 013

 

Pesto aux Olives

(pour 2 pots de 140 ml)

Ingrédients:
20 olives noires
20 olives vertes farcies aux anchois
150 gr de pignon de pin
6 pétales de tomates séchées en pot (et leur huile)
10 feuilles de basilic
1 branche de romarin
2 gousses d'ail
1 piment oiseau
Huile d'olive
 

Préparation:
Commencer par torréfier les pignons de pin, les passer dans une poêle et les faire dorer. Dénoyauter les olives noires, égoutter les olives vertes farcies aux anchois. Égrainer le piment oiseau et le couper grossièrement, effeuiller le romarin, peler l'ail.

Dans un mixer, mettre les olives, le romarin, les feuilles de basilic, les tomates séchées, le piment, les pignons et les gousses d'ail.

Mixer une première fois, puis verser un peu d'huile venant du pot des tomates (cela apportera beaucoup de goût au pesto), mixer encore, puis verser à nouveau à fur et à mesure de l'huile d'olive en mixant jusqu'à obtenir une jolie consistance, selon vos goûts vous obtiendrez une pâte plus ou moins épaisse.

Remplir les pots de pesto, en laissant quelques centimètres sur le haut afin de combler l'espace d'huile d'olive pour une bonne conservation. Fermer avec les couvercles et mettre au frais.


Suggestion:
Servir ce pesto sur des tartines, sur des croûtons, dans les pâtes, dans les salades, dans les sauces, ou dans les farces. Grâce à l'huile, il se conserve sans problème de longues semaines au frais, ajouter de temps en temps un peu d'huile d'olive sur le dessus au cours de sa consommation afin qu'il ne s'assèche pas. Je n'ai pas noté de quantité en ce qui concerne l'huile d'olive, à doser au fur et à mesure.

 
Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 003Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 005Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 006Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 009Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 010Pesto aux Olives © Ana Luthi Tous droits réservés 012
 
Bon Appétit!
Ana

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 27 Avril 2016

Confiture d'Orange © Ana Luthi

 

Confiture d'Orange

(pour 3 pots de 250 ml)

Ingrédients:

2,5 kg d'oranges

800 gr de sucre cristallisé

1 dl de jus d'orange

1 badiane ou anis étoilé

1 bâton de cannelle

 

Préparation:
Commencer par ôter la peau des oranges au couteau, réserver quelques épluchures.

Prélever sur les oranges tous les suprêmes, les mettre dans une casserole. Puis  presser dans vos mains les oranges sans les suprêmes, afin de profiter au maximum de leur jus, que l'on ajoute aux suprêmes.

Ajouter dans la casserole, le sucre, la badiane et le bâton de cannelle. Verser le jus d'orange.  Commencer alors la cuisson de cette confiture.

Reprendre les épluchures d'oranges, et en prélever le zeste, en évitant un maximum de garder la fibre blanche de l'orange. Hacher alors les zestes finement, et les porter une minute à ébullition, se débarrasser de cette première eau et recommencer l'opération deux fois afin d'ôter toute l'amertume à ces zestes. Les joindre à la confiture d'orange.

Cuire le tout durant environ 30 à 35 minutes en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps, ébouillanter vos pots et couvercles afin de les stériliser, bien les sécher.

Tester alors la consistance de la confiture pour savoir s'il faut continuer ou non la cuisson, en déposant un peu de confiture sur l'assiette froide mise au frais au congélateur durant un petit moment, si la confiture se fige bien, c'est que c'est prêt, sinon laisser cuire et réduire encore, jusqu'à la consistance de votre choix. 

Une fois la confiture prête, verser dans chaque pot la confiture encore bien chaude, bien fermer les pots avec les couvercles, et les laisser refroidir à l'envers, ne retourner les pots qu'une fois bien froids.

 

Suggestion:
Vous pouvez mettre plus ou moins de zestes dans cette confiture, qui sera j'en suis sûre délicieuse servie lors de vos petits déjeuners.

Pour le tour de main complet, visionnez le diaporama, vous y retrouverez toutes les photos de la recette.

 

Confiture d'Orange © Ana LuthiConfiture d'Orange © Ana Luthi Confiture d'Orange © Ana Luthi

 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Confitures, #Bocaux, #Desserts et Fruits

Repost 0