Articles avec #confitures tag

Publié le 9 Septembre 2017

Pâtes de Coing © Ana Luthi Tous droits réservés 049_GF

 

Pâte de Coing

(pour env. une boîte de plus de 1 kg)

Ingrédients:
1 kilo de coing

Sucre cristallisé (même poids que la pulpe ensuite obtenue)

Sucre glace ou noix de coco râpé

 

1 petit morceau de tissu ou de gaze

1 bout de ficelle à rôti

1 moule rectangulaire

2 papiers de cuisson pour le four

 

Préparation:
Commencer par bien nettoyer les coings avec un chiffon pour ôter le petit velours poisseux qu'elles gardent sur leur peau, les laver, puis les couper en deux, puis en quatre, conserver la peau. Ôter le cœur dur avec les pépins, mais ne pas les jeter les déposer dans le morceau de tissu et le refermer, comme un sachet avec la ficelle. Ces déchets vont libérer de la pectine et contribueront à la prise de la pâte.

Mettre les coings à cuire dans de l'eau, avec le sachet au moins 25 minutes, vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau. La chaire des coings doit être bien tendre.

Egoutter les coings et les mettre dans un mixeur. Vous pourrez conserver l'eau pour en faire de la gelée.

Mixer à fond les coings jusqu'à en faire une purée bien homogène. Peser cette purée et la mettre dans une casserole.

Ajouter autant de sucre que de pulpe de coing dans la casserole. Commencer alors la cuisson en remuant. Cela va prendre un peu de temps, il faudra être patient, car la cuisson peut prendre en tout cas 50 minutes minimum, tout en continuant de remuer avec une palette en bois, le but étant de lui faire perdre un maximum de jus. Vous saurez que la pâte est prête lorsqu'en remuant, celle-ci commence à bien rester décollée des bords de la casserole.

Préparer alors un moule en le chemisant avec l'une des feuilles de cuisson.

Verser la pâte chaude dans le moule, bien répartir. Puis avec la deuxième feuille déposée dessus, bien lisser la pâte.

Laisser refroidir cette pâte de coing à l'air libre, le séchage peut prendre uneou deux jours.

Couper alors la pâte en jolis cubes, et les plonger dans du sucre glace ou dans de la noix de coco râpée.

 

Suggestion:

Vous pouvez couper bien sur la pâte de coing dans les longueurs que vous souhaitez. Emballée dans un film alimentaire elle se conserve très bien durant des mois au congélateur ou au frigidaire. Personnellement je la dépose en cube dans une boîte hermétique au frais jusqu'à Noël. Attention cette préparation peut-être longue, car il est important de bien cuire la pâte  et assez longtemps, pour bien l'assècher, afin que celle-ci ne perde pas d'eau ensuite conditionnée pour la conserver. Si vous manquez de force pour le découpage des coings, vous pouvez les cuire en entier, la cuisson prendra juste un peu plus de temps. 

Pour le tour de main complet, visionnez le diaporama, vous y retrouverez toutes les photos de la recette.

 

Pâtes de Coing © Ana Luthi Tous droits réservés 036_GFPâtes de Coing © Ana Luthi Tous droits réservés 042_GFPâtes de Coing © Ana Luthi Tous droits réservés 047_GFPâtes de Coing © Ana Luthi Tous droits réservés 048_GF

Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Confitures

Repost 0

Publié le 28 Août 2017

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés

 

Confiture de Quetsches au Grand Marnier

(pour environ 6 pots)

Ingrédients:

2 kg de Quetsches
2 kg de sucre
2 à 3 càs de Grand Marnier

 
Préparation:
Commencer par couper les quetsches en deux, les dénoyauter. Dans un saladier verser le sucre, verser 2 càs de Grand Marnier par-dessus. Bien le mélanger le sucre aux fruits. Laisser alors les quetsches macérer durant une nuit dans le frigo.

Cuire la préparation durant au moins 30 minutes, en remuant de temps en temps, une fois la confiture ayant obtenu la bonne épaisseur, la verser dans les pots que l'on aura ébouillanté au préalable. Les retourner sur leurs couvercles jusqu'à total refroidissement.

Suggestion:

Si on souhaite une confiture un peu plus parfumée, ajouter en fin de cuisson encore une cuillère à soupe de Grand Marnier. L'alcool dans les confitures en fin de cuisson augmente le temps de conservation et réveille les pectines du fruit, en outre les confitures gélifient ainsi mieux. On trouve des quetsches de juillet à octobre.

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés

Bon Appétit !

Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Bocaux, #Confitures

Repost 0

Publié le 14 Août 2017

Confiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 021_GF

 

Confiture de Mirabelles

Au Romarin & Au Pineau des Charentes

(pour 1 kg de fruits )

Ingrédients:
1 kg de mirabelles
500 gr de Fruttina Extra (sucre gélifiant à la pectine d'agrumes)
2,5 dl de jus d'orange
1 rasade de Pineau des Charentes
1 belle branche de romarin
 
Préparation:
Commencer par dénoyauter les mirabelles après les avoir bien lavées et égouttées. Les mettre dans une casserole.
 
Ajouter le sucre gélifiant et la branche de romarin.
 
Verser le jus d'orange, mélanger un peu le tout, et commencer la cuisson à feu doux.
 
Laisser mijoter ensuite à petit bouillon. 
 
Mettre dans votre frigo une petite assiette à refroidir.
 
Pendant ce temps, ébouillanter vos pots et couvercle afin de les stériliser et les sécher. A partir du premier bouillonnement, compter alors 25 bonnes minutes en laissant cuire la confiture toujours à petits bouillons en remuant de temps en temps. 
 
Verser alors une bonne rasade de Pineau des Charentes, puis laisser encore mijoter 5 minutesRetirer la branche solide du romarin, les feuilles s'étant avec la chaleur séparées de celles-ci et répandues dans les fruits.
 
Tester alors la consistance pour savoir s'il faut continuer ou non la cuisson, en déposant un peu de confiture sur l'assiette froide mise au frais, si celle-ci se fige bien, c'est que c'est prêt, sinon laisser cuire et réduire encore, jusqu'à la consistance de votre choix. 
 
Verser la confiture bien chaude dans les pots, refermer bien les couvercles, et les laisser refroidir le couvercle en bas. Ne les retourner qu'une fois les pots bien refroidis. Les étiqueter avec une date et les ranger à l'abri de la lumière.
 

Suggestion:
Vous pouvez consommer cette confiture également avec quelques plats salés, délicieuses avec par exemple du canard, de l'agneau ou pour agrémenter certaines sauces ou mises en bouche. Je n'ai pas donné la quantité exacte de pots à remplir, car depuis quelques temps, j'ai tendance à remplir une quantité de pots de différentes tailles, trouvant les plus petits plus pratiques et nous permettant ainsi de ne pas conserver trop longtemps les confitures ouvertes. Donc cela dépendra de votre choix, mais à l'oeil, je dirais qu'avec cette quantité vous pourrez remplir 4 pots de 350 ml environ, en sachant que cela dépendra aussi de la quantité d'eau que contiennent vos fruits et de leur texture, vous pouvez aussi ajouter plus ou moins de jus de fruits, pour des confitures plus gélifiées qu'épaisses. J'ai utilisé ici du sucre gélifiant contenant de la pectine, pour des confitures moins sucrées et plus riche en fruits. 
L'alcool dans les confitures permets aussi une meilleure conservation.

Pour le tour de main complet, visionnez le diaporama, vous y retrouverez toutes les photos de la recette.

 

Confiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 002_GFConfiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 006_GFConfiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 015_GFConfiture de Mirabelles au Romarin & Au Pinault des Charentes © Ana Luthi Tous droits réservés 019_GF

 
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Desserts et Fruits, #Confitures, #Bocaux

Repost 0