Publié le 29 Juillet 2014

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
 
Soufflé au Comté et à la Morteau
Aux Airs de Franche-Comté

(pour 4 personnes)

Ingrédients: 
170 gr de saucisse de Morteau (soit une demi-Morteau) 
60 gr de Comté
60 gr de farine
50gr de beurre
3,5 dl de lait
7 oeufs (5 jaunes d'oeufs & 7 blancs d'oeufs)
Quelques brins de persil
1 pincée de noix de muscade
Huile (neutre)
Sel & poivre

Préparation:
Commencer par mettre le beurre à fondre dans une casserole, ajouter la farine et délayer le tout jusqu'à ce que ce mélange devienne totalement homogène, il faut qu'il soit bien lisse sans aucun grumeaux. Verser alors le lait, et fouetter à feu doux jusqu'à ce qu'une béchamel se crée. Poivrer et saler, ajouter une pincée de muscade et un peu de persil haché.

Râper le fromage Comté, couper la saucisse de Morteau en deux, ôter la peau, puis couper cette moitié en petits dés.

Ajouter le Comté dans la casserole et toujours à feu doux, mais cette fois à l'aide d'une palette en bois, remuer  jusqu'à ce que le fromage soit bien fondu et incorporé à la béchamel. Couper le feu et laisser tiédir.

Dans une poêle faire revenir les dés de saucisse Morteau, ils vont alors bien suer, et perdre tout leur gras. Les laisser s'égoutter sur un papier absorbant.

Préchauffer le four à 200°. Préparer les moules à soufflé en les graissant bien avec de l'huile neutre.

Séparer les jaunes d'oeufs des blancs, mais on n'utilisera que 7 blancs et l'on ne gardera que 5 jaunes, pour que le soufflé reste bien aérien.

Mettre les jaunes d'oeufs dans la casserole de béchamel presque froide et ajouter les dés de Morteau égouttés, mélanger fortement pour bien incorporer le tout. Goûter et rectifier si besoin en sel et poivre.

Battre alors les blancs d'oeufs en neige avec une pointe de sel, attention il ne faut pas qu'ils cassent.

Incorporer une première cuillère de blancs d'oeufs dans la béchamel, en mélangeant bien et fortement pour de détendre le tout. Puis au contraire, peu à peu et très délicatement ajouter le reste des blancs en veillant à soulever la masse tout en tournant le récipient afin que notre mélange reste bien aérien.

Verser et répartir la préparation dans les moules très proprement, sans salir les parois, car le contraire empêcherait le soufflé de bien monter.

Enfourner pendant 25 à 30 minutes en baissant le four (chaleur tournante) à 180°. Evitez d'ouvrir la porte du four, car le soufflé risquerait de retomber avec ce changement subit de température.

Servir aussitôt.

Suggestion:
On peut accompagner ce soufflé aux airs de Franche-Comté avec une bonne salade, quelques tranches de pains grillées, et le préparer que dans un seul et unique moule. En suivant bien les étapes sur le diaporama, et en respectant certaines consignes comme incorporer délicatement les blancs dans la béchamel refroidie, bien graisser les moules, et ne pas ouvrir inopinément la porte du four, servir aussitôt, il n'y a aucune raison pour que vous ratiez votre soufflé.

 
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Voir les commentaires

Rédigé par Ana Luthi

Publié dans #Fromages

Publié le 29 Juillet 2014

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés

 

Confiture d'Abricots

(pour 6 pots de 385ml)

Ingrédients:
1 kg d'abricots et leurs amandes
500 gr de Fruttina Extra Dr. Oetker (sucre gélifiant)
1 bâton de vanille
1 dl de jus d'orange
 
Préparation:
Commencer par bien laver vos fruits. Couper les abricots en deux, retirer leurs noyaux et réserver ceux-ci. Couper alors encore en deux chaque demi abricots.

Dans une casserole, mettre les abricots et le sucre gélifiant, couper un bâton de vanille en deux, racler les graines avec la pointe d'un couteau, et ajouter le tout. Verser le jus d'orange.
 
Porter alors à ébullition environ 10 à 15 minutes, et laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que la consistance vous convienne, que le fruit fonde, certains préfèrent retrouver des morceau, d'autres moins.
 
Pendant que cela cuit, casser les noyaux d'abricots en deux à l'aide d'un mortier ou un marteau, extraire alors la petite amande qu'ils contiennent. Les hacher grossièrement et les ajouter en cours de cuisson à la confiture.
 
Une fois la confiture cuite, ébouillanter vos pots à confiture, les déposer sur un chiffon propre, puis les remplir rapidement avec la confiture bouillante, bien les refermer, et les mettre à l'envers. Laisser ainsi les pots jusqu'à total refroidissement.
 
Suggestion:
Vous pouvez utiliser du sucre cristallisé simple, mais j'ai trouvé (au rayon sucre de mon super marché) que celui-ci était intéressant du fait que le résultat offrait des confitures deux fois moins sucrées. Les amandes contenue dans le noyau des abricots sont délicieuses et offrent un petit croquant sur la tartine que j'adore, mais ne pas en abuser en trop grande quantité, elle peuvent être très nocives.
 

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés

Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
 

Voir les commentaires

Publié le 29 Juillet 2014

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés

 

Caracs

(pour 24 tartelettes)

Ingrédients:
24 fonds de tartelettes

Pour la ganache:

400 gr de chocolat noir

250 gr de chocolat au lait

10 cl de crème

125 gr de beurre

Pour le glaçage:

250 gr env. de sucre glace

Eau

3 tubes de colorant alimentaire (ici: rouge, vert et jaune)

Petites pastilles (en forme de cœur)

 

Préparation:

Commencer par faire fondre le beurre avec la crème dans une casserole, ajouter ensuite le chocolat et laissez le tout fondre encore à feu doux en remuant avec un fouet. Une fois le mélange bien homogène et bien brillant, verser délicatement cette ganache dans le fond des tartelettes en laissant une marge de quelques millimètres jusqu'au bord. Tapotez-les un peu pour que le dessus reste bien lisse. Mettre au frigo pour faire durcir le chocolat.

 

Pour le glaçage diviser votre sucre en trois pour les trois couleurs que cous souhaiterez ajouter, le mettre dans des bols et ajouter tout en remuant et à fur et à mesure à la cuillère un peu d'eau. Ne pas mettre toute l'eau en une seul fois, vous devrez obtenir une jolie consistance de glaçage, ni trop épaisse ni trop fine afin qu'en refroidissant le glaçage durcisse bien et tienne sur le chocolat. Ajouter ensuite quelques gouttes de colorant alimentaire dans chaque bol pour obtenir la couleur souhaitée.

 

Une fois les tartelettes bien froides, répandre dessus à la cuillère le glaçage de votre choix jusqu'en haut des tartelettes, au centre déposer une petite pastille de chocolat.

 

Laisser au frais jusqu'à la dégustation.

 

Suggestion:

Vous pouvez si vous ne trouvez pas  de pastilles chocolatées pour le centre, utiliser une pointe de ganache. Le carac est une pâtisserie et une tartelette généralement d'un diamètre de 8 cm, ici plus petite, typique de Suisse romande et on en trouve aussi parfois en Suisse alémanique. Le fond de pâte est généralement sablé vous pourrez donc si vous le souhaitez le faire vous-même. Suivant vos goûts équilibrez l'apport en chocolat, certains l'aimeront plus noir d'autres moins, en n'oubliant  pas que la ganache contient de la crème. Le caracs a un glaçage traditionnellement vert, ici je me suis amusée avec diverses couleurs et le résultat était plutôt sympa. Pour le tour de main complet, visionnez le diaporama.

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter

Voir les commentaires

Publié le 28 Juillet 2014

 L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
 
Bouchées de Truite Fumée
Chutney de Mangue & Piments Verts

(pour 4 personnes)

Ingrédients:
24 mini-coques pour vol-au-vent
4 suprêmes de filets de truite fumés (200gr)
Quelques brins d'aneth

Préparation:
Commencer par remplir avec une petite cuillère à thé les mini-coques en veillant à ce qu'il y ait au moins un petit dé de mangue dans chaque fond.

Découper les suprêmes de filet de truite fumée en calculant leur découpage sur le diamètre de vos coques, en sachant qu'ils devront dépasser en hauteur..

Glisser un morceau de filet de truite dans chaque coque, en le laissant dépasser.  

Déposer sur chaque bouchée un brin d'aneth, et conserver au frais.

Laisser quelques instant les bouchées à température avant de servir pour qu'elles ne soient pas trop froides.

Suggestion:
Servir ces bouchées en apéritif, comme mise en bouche ou dans un buffet. Si on conserve un pot de chutney dans son frigo, c'est une idée rapide et sympathique pour agrémenter n'importe quelle fête entre amis. On trouve aujourd'hui ces petites coques dans n'importe quel supermarché.


L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
Bon Appétit!
Ana 

NEWSLETTER

Inscription à la newsletter
    

Voir les commentaires

Publié le 28 Juillet 2014

L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés

 

Pavé de Boeuf Aux Champignons

Mousseline de Pommes de Terre au Saint Félicien
 Lit d'Epinards

(pour 2 personnes)

Ingrédients:
2 pavés de boeuf (poids selon votre appétit)
Huile d'olive
Poivre du moulin
Pour les Épinards:
500 gr d'épinards frais
2 gousses d'ail
1/2 cube de bouillon de volaille
Huile d'olive
Sel & poivre
Pour la Sauce aux Champignons:
20 gr de champignons forestiers (déshydratés)
1 dl de vin blanc
2 dl de fond de veau ou de boeuf
1 gousse d'ail
1 brin de persil
Huile d'olive
Sel & Poivre
Pour la Mousseline de Pommes de terre au Saint Félicien
4 pommes de terre
2 gousses d'ail
1,5 dl de lait
2 càs de crème liquide
1/2 Saint Félicien au Lait Cru
Sel & Poivre
 

Préparation:
Commencer par mettre les champignons déshydratés dans de l'eau, ils vont alors se regorger liquide.

Éplucher les pommes de terre, les couper en morceaux et les mettre à cuire dans une eau salée, départ eau froide, avec l'ail durant environ 25 minutes. Égoutter les pommes de terre en gardant un peu de cette eau de cuisson, passer les pommes de terre avec l'ail dans le presse-purée, ajouter un peu d'eau chaude de cuisson, une petite louche afin juste de détendre les pommes de terre. Sur un feu doux, bien mélanger au fouet jusqu'à obtenir une purée lisse et homogène. Puis passer à la palette en bois, en ajoutant peu à peu le lait chaud et la crème, une fois la purée bien chaude, incorporer le Saint Félicien coupé grossièrement en morceaux (si la peau du fromage est trop épaisse l'ôter avant). Poivrer. Continuer à remuer fortement, jusqu'à ce que le fromage fonde complètement. Étirer bien la purée à l'aide de la palette, elle doit filer, contrairement à une purée traditionnelle. Goûter et rectifier l'assaisonnement si besoin. Réserver au chaud et à couvert.

Pour les épinards faites revenir, dans un grand poêlon ou un wok parfait pour cela, l'ail coupé en fines rondelles, dès qu'il commence légèrement à colorer, baisser le feu et jeter dedans les épinards frais. Ajouter le demi-cube de bouillon écrasé, saler très légèrement et poivrer. Couvrir en moment, les épinards vont alors tomber et perdre leur eau, bien mélanger le tout pour mêler les saveurs. Laisser mijoter à peine encore quelques minutes à découvert pour que l'eau restante s'évapore, goûter et rectifier si besoin l'assaisonnement.

Pour les champignons, dans une casserole faites revenir l'ail haché et le persil dans un trait d'huile, ajouter les champignons en les ayant bien égouttés et essorés avant, saler et poivrer. Mélanger un peu le tout et verser le vin blanc. Porter rapidement à ébullition, puis verser le fond de veau, cuire la sauce jusqu'à ce qu'elle devienne légèrement sirupeuse. Goûter et rectifier l'assaisonnement si besoin. Réserver au chaud.

Chauffer une poêle avec un trait d'huile et saisir les pavés de boeuf de chaque côté, la cuisson dépendra de vos goûts. Donner au dessus un tour de moulin à poivre. Laisser reposer la viande le temps de dresser l'assiette.

Servir la mousseline de pommes de terre au Saint Félicien dans une verrine que l'on pose sur le coin d'une grande assiette. Aligner un lit d'épinards, coucher dessus le pavé de boeuf, napper de sauce et de champignons, servir le reste de sauce aux champignons dans une saucière.

 

Suggestion:
Cette recette complète peut paraître longue, mais ce n'est pas vraiment le cas, si l'on s'organise bien pendant le temps de cuisson des divers ingrédients et préparations. On peut même penser à utiliser pour gagner du temps des flocons de pommes de terre, un fond de veau déshydraté convient aussi si on en a pas de prêt sous la main, et si vous vous préférez des épinards congelés, c'est à vous de voir. Pendant les bonnes saisons, avec des champignons frais, la sauce ne sera que meilleure.

L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
L'Eau à la Bouche © Ana Luthi Tous droits réservés
Bon Appétit!
Ana

Voir les commentaires

Publié le 28 Juillet 2014

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
 
Mirabelles au Pfümli
A l'Eau de Vie de Prune 

(pour 1 bocal de 3/4L)

Ingrédients:
500 gr env. de mirabelles
1/2 litre de Pfümli (ou eau de vie de prune)
100 gr de sucre brun
1/2 càc d'épices à pain d'épices
1 bâton de cannelle
1 bâton de vanille
1 épingle
 

Préparation:
Commencer par bien laver les mirabelles, et les sécher, trier et jeter celles qui pourraient être abîmées. Couper la queue des mirabelles à leur moitié. Avec une épingle piquer une à une leur chair par endroits, ce qui permettra de mieux leur faire absorber ensuite l'alcool.

Mettre dans le fond du bocal le sucre, le bâton de vanille et celui de cannelle. Ajouter alors les mirabelles.

Verser le pfümli (ou l'eau de vie de prune). Bien remplir le bocal jusqu'en haut, cela doit recouvrir entièrement, les mirabelles.

Refermer hermétiquement le bocal, et bien secouer, afin que le sucre se dissolve, refaire cela quelques fois jusqu'à ce que le sucre soit entièrement dissout.

Conserver le bocal à l'abri de la lumière au minimum trois mois avant une première dégustation.

Suggestion:
La saison des mirabelles est très courte, elle ne dure qu'à peine six semaine dès la mi-août. Servir ces mirabelles parfumées avec un bon café comme digestif après un bon repas de Fêtes, mais elles pourront
aussi merveilleusement parfumer certaines volailles en sauce avec ce goût délicieux de pfümli. Merci à Yves et à Doris pour leurs mirabelles.

 

L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
L’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservésL’Eau à la Bouche © Ana Luthi  Tous droits réservés
 
Bon Appétit!
Ana

Voir les commentaires